Recherche rapide : 
Vitesse subluminique
Passagers
Hyperespace
Space opera
Futur proche
Utopies
Apocalypse
Organisations
Robots & IA
Extraterrestres
Autres
Déplacement
Uchronie
A court terme
A long terme

Hyperespace
Hyperespace

Le seul moyen de s'affranchir des limites imposées par la vitesse de la lumière est de passer outre la courbure spatio-temporelle. S'appuyant sur les principes de la Relativité Générale, les auteurs de SF imaginent un univers à quatre dimensions, infini mais borné, une hypersphère plongée dans un hyperespace.

Le saut d'un astronef à travers l'hyperespace consiste à exploiter une singularité déformant de façon très localisée la courbure de l'espace-temps et ressemblant à un pli qui mettrait en contact deux points distants sur l'enveloppe d'un ballon.

Ces singularités peuvent être naturelles (mini trous-noirs) et plus ou moins permanentes : les navigateurs de l'espace les connaissent de façon empirique, comme les marins de la Renaissance apprenaient à connaître la géographie des courants à la surface des océans. Ces singularités peuvent également être provoquées par le vaisseau lui-même, pendant un laps de temps très court (la dépense énergétique est énorme) : l'astronef se déplace en déformant son environnement, par plissements ou sauts successifs.

Dans la série les Seigneurs de l'Instrumentalité, après avoir conté l'époque héroïque des marins, pilotes des voiliers solaires, Cordwainer Smith introduit la découverte du voyage dans l'hyperespace ou planoforme, avec une nouvelle intitulée le Colonel revint du Grand Néant.

Dans le film Dune de David Lynch, tiré du célèbre roman de Frank Herbert, le réalisateur présente, dans une majestueuse séquence visuelle, la façon dont les Navigateurs de la Guilde Spatiale ont appris à replier l'espace. Une flotte de navettes s'arrime à l'intérieur d'un Long-Courrier de la Guilde, en orbite autour de la planète Caladan. Dans la scène suivante, en orbite autour de Dune, située à une centaine d'années-lumière de distance de Caladan, le Long-Courrier se matérialise.

Les couloirs calibans, dans l'Etoile et le Fouet de Frank Herbert également, sont des tubes qui permettent de relier instantanément des points distants dans l'univers. Il suffit d'activer un couloir à l'aide d'une clef spéciale pour qu'aussitôt, un vortex se forme, quelques pas à l'intérieur du tube, où l'air prend une consistance sirupeuse, et on débouche à son point de destination.

La métaphore des portes dimensionnelles est reprise de façon spectaculaire dans le cycle les Cantos d'Hypérion de Dan Simmons, et également dans le film et la série Stargate.

Dans Hypérion, les Portes relient instantanément des points éloignés dans l'univers, ce qui permet de construire des bâtiments aussi étranges que des demeures multi-planétaires, où la salle de bains est située sur une planète marine, tandis que la fenêtre du salon ouvre sur la capitale de la planète administrative de la Galaxie.

Les couloirs calibans dans l'Etoile et le Fouet ont été offerts aux hommes par des extra-terrestres bienveillants mais leur fonctionnement reste incompréhensible. De la même façon, dans Hypérion, les Portes sont couramment utilisées par l'humanité mais leur mécanisme n'est connu que des Intelligences Artificielles qui les ont conçues. Tout l'équilibre de la civilisation humaine dans la Galaxie commence à vaciller à partir du moment où quelques couloirs ou quelques Portes disparaissent ...

En dehors du cas très particulier des portes dimensionnelles, le voyage à travers l'hyperespace présente des dangers spécifiques : Dans la Guerre des Etoiles, Han Solo prévient Luke Skywalker qu'à la moindre erreur de calcul, le Faucon Millenium pourrait sortir de l'hyperespace au beau milieu d'une étoile.

Dans la nouvelle le Jeu du Rat et du Dragon, tirée du cycle les Seigneurs de l'Instrumentalité de Cordwainer Smith, on apprend que l'hyperespace est rempli de créatures évanescentes, avides d'absorber les esprits des voyageurs. Contre ces Dragons, des télépathes spécialement entraînés, appelés Boute-Lumière, défendent leur vaisseau pendant le vol planoforme en se servant de bombes lumineuses.

La toile de fond des jeux de plateau de la famille Warhammer 40000 repose elle aussi sur un hyperespace peuplé de manifestations hostiles aux voyageurs, issues de l'inconscient collectif des créatures intelligentes qui peuplent l'univers. En fait, les forces du Chaos adorées par les sectes déviantes sur les planètes de l'Imperium sont des manifestations des puissances dangereuses cachées dans l'hyperespace.


Romain Dabek

Romans sur ce thème
Dune tome 1
Dune tome 2
Hypérion tome 1
Hypérion tome 2
L'Etoile et le Fouet
La Chute d'Hypérion tome 1
La Chute d'Hypérion tome 2
Le Messie de Dune

Partenaires

Amazon, première librairie en ligne au monde, fournit à SFPanorama les images représentant les couvertures des oeuvres citées dans les articles

Dessinateur des célèbres bellaminettes, auteur de la série BD "Sylfeline", parue chez Dargaud




Copyright © 2007 SFPanorama